Le monde n'a jamais été aussi parfait. Seulement ce n'est plus notre monde. Nous avons été envahis par une autre espèce.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Owen Lenton, alias Orme-Cuivré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Owen Lenton
Membre
Membre
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 15/08/2013

MessageSujet: Owen Lenton, alias Orme-Cuivré   Jeu 15 Aoû - 15:21

Orme-Cuivré, Owen Lenton

Identity
Prénom & Nom : Orme-Cuivré, nom de l’hôte : Owen Lenton
Âge: 22 ans
Surnom(s): On peut raccourcir mon nom en : « Orme », comme l'arbre.
Date de naissance: Il y a 600 ans environ (temps en hibernation en cryocuve compris), mon hôte est né un 14 janvier
Lieu de naissance: Parmi les Herbes-Qui-Voient.
Orientation sexuelle: Hétéro
Race: Âme
Rang: Soigneur.

Caractère
Rieur, heureux, plein d'une malice qu'on qualifie parfois de puérile, Orme-Cuivré est une de ces âmes avec qui il fait bon vivre. Il est directement influencé par cette bonté naïve des âmes et se fera avoir par les humains sauvages s'il en rencontre.

Il ne connaît pas la violence, sinon dans les livres d'histoire ou les souvenirs de son hôte. Il serait donc bien incapable de porter un coup. Par contre, c'est un jeune homme sportif. Il a de la force. Elle est simplement utilisée pour porter les courses de sa vieille voisine du dessus plutôt que pour faire souffrir qui que ce soit.

Enfin, Orme est quelqu'un de très empathique. La douleur des autres l'atteint facilement et ce n'est pas quelque chose qu'il combat. La symbiose qui opérait entre tous les esprits du Monde des Herbes, entre ces milliers d'âmes est primordiale pour lui. C'est là bas qu'il est né, et ça se sent à chaque minute passée en compagnie d'Orme-Cuivré.
Histoire
Partie 1 : Le monde des Herbes-Qui-Voient

Dans ma première vie, j'ai été une Herbe-Qui-Voit. Ma mère avait fait trois cycles complets sur cette planète avant de s'offrir à l'enfantement. Il me semble, lorsque j'y repense, que ses dernières pensées avaient été pleines de promesses vis à vis de l'avenir. Il m'a semblé qu'elle avait fait ce choix ni par lassitude de la vie, ni par crainte de survivre à une âme qui lui aurait été chère. Non. C'était alors la promesse d'un milliers d'âmes pures, une des plus belles promesses pour un des plus grands sacrifices.

De tous mes frères et sœurs, aucun ne partit faire son premier cycle de vie ailleurs. Ainsi, j'obtins le droit d'entrer en symbiose avec une Herbe-Qui-Voit. Mes racines m'ont maintenues dans la terre d'une collines dans l'hémisphère sud, mes milliers d'yeux ont contemplé les soleils et leurs révolutions autour de la planète, mes pensées ont été portées par les milliers d'autres Herbes-Qui-Voient. Comme le vent qui traverse une prairie, les contes des autres âmes ont bercé mon enfance en transformant ma vie enracinée en un rêve aux mille couleurs.

En grandissant, j'ai vécu le terrible événement de la  prairie nord. J'ai pleuré les morts, loué leur souvenir, conté leur vie et comme toutes les âmes présentes alors, j'ai appris. J'ai appris une terrible leçon : la douleur. Oh ! Nous ne sommes pas fait pour ça, nous les âmes. Tout ce que nous touchons, nous le bonifions. Comment pourrions nous nous préparer à ... ça ?

Sur le moment, j'ai juré de ne plus jamais ressentir une telle chose. Pourtant, alors que les soleils de la Planète des Hebes passaient, mon aspiration s'est tournée vers au delà des rivages, par dessus la surface ! Parmi les étoiles dont je percevais les reflets lumineux avec mes milles yeux. Je voulais un monde où tout était éphémère. Une vie où chaque chose avait un terrible prix : sa durée.

Car dans toutes les histoires des Herbes-Qui-Voient il y avait un point commun. Pour chaque goutte de bonheur, il y en a une de tristesse. Ma vie aurait une fin elle aussi. Elle en aurait même plusieurs. De nombreuses fins, toutes plus belles. Car à chaque fois qu'il me coûterait de quitter un monde, à chaque fois que j'aurai du mal à quitter une âme ... C'est que je l'aurais aimé. C'est le prix à payer.

Partie 2 : Le grand voyage

Un demi millénaire. Wahou, dit comme ça, après conversion dans le système de mesure humain, je paraissais si vieux ! Eux qui ne vivent pas plus d'un seul siècle ! Ont dit que les humains sont gorgés d'émotions. On raconte tellement d'histoire à leur propos que je m'intéresse toujours d'avantage à ce tout nouveau monde. Je vieillis en tant qu'Herbe-Qui-Voit et je me renseigne sur ma prochaine planète. Des amis de longue date en discutent avec moi et me font promettre de revenir tout leur raconter si jamais je repartais de là bas. Ils me disent que je vais leur manquer et cela me touche beaucoup. Comme tout bon conteur qui arrive en fin de vie, je vais céder ma place aux plus jeunes Herbes. Ceux qui ont cette imagination fleurissante et qui ont l'expérience des autres mondes. L'âge de l'hôte n'est en effet pas lié à l'âge de l'âme.

Dans quelques jours, les Soigneurs viendront. Ils m'aideront à transiter depuis ce corps que j'aime tant ! Depuis mon corps ! Je vais quitter mes racines, au sens propre, comme au sens figuré. Je ne goûterai plus aux rayons des soleils si agréables et ne sentirai plus les courants marins dans mes feuilles, mes pétales et mes sépales. Je ne partagerai plus les pensées de milliers d'Herbes-Qui-Voient.

J'ai peur de me sentir seul.

Mais un grand voyage m'attend. Une hibernation longue pour traverser l'espace, voler au milieu des étoiles jusqu'à cette planète bleue. La Terre. Ce nom me fait rire. Pour quoi « Terre » alors que la planète des Humains est majoritairement recouverte d'eau ?

Mais peu m'importe, dans quelques jours, je pars pour le grand voyage.

Partie 3 : La planète des Humains.

Je ne voulais pas un corps d'enfant. D'une part parce que je voulais entrer dans la vie de la communauté rapidement, d'autre part à cause du système social en vigueur chez les humains. On perpétrait toujours les coutumes de notre planète hôte et je tenais à ma liberté lors de ma deuxième vie.

J'obtins ainsi le corps d'un adolescent d'une quinzaine d'années. Je vous mentirai si je disais que la symbiose fut simple. Comme on m'avait prévenu : tout le monde pleure la première année. Je n'ai pas échappé à la règle. Sensation étrange que ce flot d'émotions indomptable ... C'est comme si ... Oui ! C'est comme si, à cause de leur espérance de vie si courte, les humains vivaient en quatre-vingt ans ce que le reste de l'univers vivait en plusieurs siècles. Les haut comme les bas, tout était décuplé !

Oh ! Comme j'ai eu envie de planter mes racines et de ne plus bouger ! Ah ! Ah ! Ah !

Mais je n'ai rien regretté. Mon corps m'a semblé parfois vouloir agir de lui même au début. Soumis à des pulsions biologiques ou ... Des choses que je n'expliquais pas. Mais mes parents adoptifs ont su m'aider. Comme de vrais Tuteurs, ils ont été la pour moi. Il m'ont appris la discipline requise pour faire taire le corps, ils m'ont encouragé à faire du sport pour me calmer, à méditer pour me connaître, à étudier pour m'enrichir. En retours, je crois bien que je leur ai donné le meilleur de moi-même.

Mais rien d'étonnant là dedans. Je suis une Âme. Et nous sommes tous bons par nature. Je crois que c'est à ce moment là que ma vocation de soigneur est apparue. J'avais dix-huit ans. Et il m'a semblé normal de donner mon temps et mon énergie aux autres.

De plus, j'avais toujours cette peur au fond de moi, de me retrouver seul. L'absence des milliers de voix après avoir quitté le monde des Herbes-Qui-Voient me frappe parfois encore. Je crois avoir besoin d'un ... Contact ... Humain. De personne à personne je veux dire. Être soigneur m'apportera cela sans aucun doute.

Hey toi, derrière l'écran !
Prénom: Orme ira très bien.
Âge: 22 ans.
Avatar: Nicholas Hoult
Comment as-tu connu le forum ? Via, Google. Vous bénéficiez d'un bon référencement.
Une question ? Melanie y a déjà répondu Smile
Code du règlement: Je crois qu'il y a des choses qui ne peuvent mourir.

(c) CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melanie Stryder
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 22/01/2013
Age : 21
Localisation : Dans le désert

Feuille de personnage
Avatar: Saoirse Ronan
Doubles comptes: Douce-Etoile, Pétales-face-au-Soleil, Vagabonde
Race: Ame

MessageSujet: Re: Owen Lenton, alias Orme-Cuivré   Jeu 15 Aoû - 18:10

Bienvenue !
Ta présentation est parfaite, j'ai adoré l'histoire ^^. Donc tu es validé !
Bon rpg Smile

-------------------------------------------------------------------------------


"C’est comme ça que nous avons compris. Quand il n’y a plus eu de mauvaises nouvelles dans les JT, mais que des reportages sur des initiatives améliorant le bien-être humain, quand les psychopathes se sont mis, tout seuls, à se rendre dans les hôpitaux pour se faire soigner, quand on s’est crus, tout à coup, au pays de Oui-Oui, on a su que c’est vous qui tiriez les ficelles !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ames-vagabondes.forumactif.org
Owen Lenton
Membre
Membre
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 15/08/2013

MessageSujet: Re: Owen Lenton, alias Orme-Cuivré   Jeu 15 Aoû - 20:14

Wouhou ! Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Owen Lenton, alias Orme-Cuivré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Owen Lenton, alias Orme-Cuivré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.I.P. The Rev alias James Owen Sullivan
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Le survivant, alias Harry Trouble
» Stressed Eric alias Eric la panique [Télé/Série animée]
» Signature de contrat - Owen Nolan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Vagabonde :: Vous serez l'un des nôtres :: Les présentations ~ :: Présentations validés ~-
Sauter vers: